Vous n’aurez désormais plus aucun secret pour votre avocat !

Depuis le 1er février 2019, tout acte introductif d’instance doit contenir le numéro d’identification national du requérant. Il s’agit d’une condition de validité qui, si elle est omise, impliquera la nullité de l’acte.

Lorsque vous chargerez votre avocat de l’introduction d’une procédure, n’oubliez pas de le lui transmettre à défaut de quoi vous pourriez être déçu du résultat.

Une personne avertie en vaut deux !

Articles similaires